Catégories

Promotions

Meilleures ventes

Parfois un coup... peut-être même le seul... et pas de bol...

Publié le : 09/02/2017 12:05:47
Catégories : Articles récents Rss feed , Enfant Rss feed

Parfois un coup... peut-être même le seul... et pas de bol...
2 enfants meurent chaque jour EN FRANCE sous les coups ou LE COUP d'un parent.
Oui il y a des parents bourreaux qui ne méritent pas d'avoir des enfants.
Des parents qui donnent des punitions hallucinantes comme ce petit garçon contraint de courir jusqu'à épuisement en pleine nuit pour un pipi au lit.
Ces ados frappés à mort pour avoir sécher l'école ou pris des bonbons.
Ces parents bourreaux sont des criminels et doivent être puni par la loi, sévèrement et sans aucun ménagement.
Il faut aussi donner les moyens aux services sociaux de détecter ces cas avant qu'il ne soit trop tard.

Mais il y a aussi ce coup malencontreux donné sous le coup de l'énervement, de l'épuisement et voilà ... pas de bol... le coup est parti trop vite et/ou trop fort... pas de bol... il y avait un coin de table, un mur, une baignoire trop dur... c'était peut-être juste un coup... c'était peut-être le premier même... mais voilà pas de bol.

Oui nous avons tous pris des coups et on en est pas mort... peut-être avons nous eu juste du bol.

La loi que nous souhaitons contre la violence éducative a pour but de faire réfléchir les parents que un coup est un coup.
De ne jamais prendre cette habitude, car malheureusement comme toutes les mauvaises habitudes elles deviennent vite des habitudes dont il est difficile de se défaire.

Notre message à tous les parents c'est "ne frappez jamais".
Un coup est un coup.
Ce n'est pas la bonne méthode.
Vous ferez des dégâts sur le long termes dans ce que deviendra votre enfant et dans votre relation avec lui.

Le but n'est pas de punir le parent pris en train de donner une gifle ou une fessée ou une punition. 
Le but est de faire passer le message et de donner les moyens et les ressources de trouver des solutions dans les difficultés que l'on peut parfois rencontrer.


Alors faisons que la loi en France inscrive l'interdiction de la violence éducative.
La loi était passé c'était une grande victoire.
Et puis des hommes ont décidé de la retirer.

Lire l'article du Figaro sur le pourquoi de cette décision ahurissante. 



La fessée ça ne fait pas mal ... à celui qui la donne.




Pour vous aider :

Lecture :

Faber et Mazlish

Livre de Olivier Maurel La Fessée . Livre de Olivier Maurel plus de détails sur son site 

Une nouvelle autorité sans punitions ni fessée de Catherine Dumonteil-Kremer Livre de Catherine Dumonteil-Kremer plus d'infos sur son site

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (2)

papa lutin


10/02/2017 16:44:24

Tout à fait d'accord. "La violence est le dernier refuge de incompétence" I.Asimov

Marc V


09/02/2017 16:17:21

Un coup est un coût. Il ne faut même pas minimiser l'aspect psychologique sur l'enfant quoi qu'en pense les détracteurs de l'interdiction de la fessée présentée comme une forme d'hygiénisme éducatif. Que diraient-ils s'ils recevaient en cas de mauvais stationnement, de retard à payer leur impôts, ou d'une "erreur" dans la déclaration, une "bonne" mandale de la part d'un représentant de la justice. Par contre interdire sans politique forte d'éducation des parents ponctuellement défaillants est une erreur au moins aussi grande qui laisse croire que l'absence de coût engendre le laxisme et la passivité.

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire